Les romans

Pirates (2009), Michael Crichton

Présentation

Pirates ou Pirates Latitude (en V.O) est un roman classé aventure publié à titre posthume par Harper Collins en 2009 et écrit par Michael Crichton. Le romancier et scénariste est plus connu pour avoir écrit Jurassic Park ainsi que le Monde Perdu mais également pour avoir créé la série Urgences. L’auteur est décédé en 2008, cependant, l’un de ses assistants à retrouvé le manuscrit de « Pirates », ce qui a donné lieu à une publication l’année d’après. Ce roman se déroule en 1665 et se concentre sur les aventures du Capitaine Hunter, corsaire anglais au tempérament fougueux qui jouit des plaisirs de la vie à Port-Royal. Sous les ordres du Gouverneur de la Jamaïque, il est envoyé sur l’île de Matanceros afin de mettre la main sur le Trinidad, un navire qui serait rempli d’or selon les rumeurs. La promesse d’une richesse éternelle n’est pas le seul leitmotiv du capitaine Hunter, puisque l’île est gouvernée par Cazalla, un dirigeant impitoyable avec qui le corsaire désire secrètement régler ses comptes.

Une citation :

La tempête hurlait avec une fureur démoniaque et le vaisseau craquait, laissant échapper des gémissements d’agonie.

Mon histoire avec le livre

Depuis trois ans, je lis chaque Noël un livre d’aventures se déroulant dans le monde de la piraterie. Deux univers qui ne vont pas du tout ensemble, pour autant, j’ai pris cette habitude. J’ai commencé avec Sur des mers plus ignorées de Tim Powers, le roman ayant inspiré le quatrième volet de Pirates des Caraïbes, une lecture que j’avais adorée. L’an dernier, j’ai enfin pu découvrir L’île au Trésor de Robert Louis Stevenson, un classique qui a marqué les esprits et qui a inspiré de nombreux écrivains ou scénaristes par la suite. Je n’ai pu m’empêcher d’acheter « Pirates » lorsque je l’ai déniché d’occasion dans un Cash.

Mon ressenti

J’écris cette chronique deux mois après la lecture de ce roman. Le souvenir qu’il m’en reste est plutôt amer. J’aurais aimé apprécier ce bouquin, mais je suis totalement passé à côté. Et ce, malgré la présence d’éléments qui m’attirent en principe dans ce genre de récits : la description des journées sur les navires pirates, le personnage principal antihéros, les trahisons, les batailles sanguinaires face à des ennemis sans pitié et les escales dans des îles paradisiaques.

Ce qui m’a manqué dans cette lecture : l’absence d’enjeux véritables, la pauvreté des liens entre les personnages et le manque de cohésion au sein de l’équipage du Capitaine Hunter. J’avoue avoir été assez déçu également quant au traitement des personnages féminins. J’entends la volonté de crédibilité de l’auteur et le désir d’offrir une œuvre réaliste et bien ancrée dans un contexte historique. Cependant, si l’on est capable d’intégrer dans son récit la présence de créatures aquatiques fantastique type kraken, rien ne nous empêche de concevoir qu’un personnage féminin ne soit pas réduit à celui de la prostituée, de l’esclave, de la victime ou de l’objet servant de pièce d’échange dans des négociations. Le seul personnage féminin qui sort du lot se trouve être une combattante très masculine dont l’atout principal est de se dénuder la poitrine afin de créer un effet de surprise chez son adversaire… La femme est réduite à son corps et l’homme à son désir charnel.

La seule chose que j’ai pu apprécier dans ma lecture est l’existence d’un réel danger pour l’équipage tout au long du récit. Les membres de l’équipage du Capitaine sont malmenés et n’arrivent pas à leur fin sans heurt. Il y a une notion d’urgence et de suspense que je ne peux pas nier. C’est d’ailleurs cela qui m’a poussé à finir ma lecture.

L’adaptation

Une adaptation cinématographique avait été envisagée par Steven Spielberg, mais aucune information sur le sujet n’est sortie depuis 2009, cela reste donc très peu probable que ce projet voit le jour.

Conclusion

Une lecture oubliable selon moi. Cette année, j’ai prévu de lire pour Noël Les Pirates de l’Escroc-Griffe de Jean-Sébastien Guillermou.

2 réflexions au sujet de “Pirates (2009), Michael Crichton”

  1. Ouf je ne suis pas le seul à ne pas l’avoir aimé. Je l’ai lu il y a plusieurs années et je trouve qu’il manquait un souffle épique. Je te conseille la République des pirates de J-M Quéméner. Tu peux retrouver l’avis sur mon blog.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s