Les mangas

Marry Grave – Tome 1 – Hidenori Yamaji

Présentation du manga

Aujourd’hui, j’ai choisi de mettre en avant un manga peu connu du public : Marry Grave, de Hidenori Yamaji. Il fait partie de la catégorie shonen et se rapproche du genre dark fantasy. Composé de cinq tomes, publiés entre 2017 et 2019, il aborde avec finesse des thématiques plutôt sombres comme la mort, la perte de l’être aimé et le deuil. Le tout, saupoudré d’une pincée de magie, de dragons et de poussière de fée. L’action se concentre sur Sawyer Riseman et sa quête pour rendre la vie à sa dulcinée… Installée dans un cercueil qu’il porte sur son dos et qu’il ne quitte jamais !

Mon histoire avec le manga

Ce dernier m’a été prêté par une amie férue de manga tout comme moi. Nos mangas passent d’une maison à l’autre chaque fois que nous parvenons à nous voir et donnent lieu à des discussions qui se clôturent toujours par cette même phrase : « trop de livres à lire, pas assez de temps… ».

Résumé

Sawyer Riseman est un homme plutôt banal qui possède malgré tout un destin incroyable. Marié à Rosalie, l’amour de sa vie, il décède lors d’une invasion de monstres dans leur village. Prise de chagrin, Rosalie décide de parcourir le monde afin de trouver un moyen de le ramener à la vie. Elle y parviendra en sacrifiant la sienne. Dès lors, Sawyer, transformé en zombie indestructible, fera tout ce qui est en son pouvoir pour la ramener à son tour.

Sawyer traversera le monde à la recherche de composants qui lui permettront de concocter la « recette de l’homme mort ». Sa quête sera mise à mal par toute une panoplie de créatures ténébreuses, mais aussi par des humains, convoitant également les ingrédients dont il aura besoin pour remplir sa mission.

Sawyer a toute l’éternité devant lui, après tout il est immortel !

Mon ressenti

J’ai adoré le premier tome et je compte lire la suite ! Marry Grave est un récit d’aventures aux allures de RPG. Les protagonistes se servent d’ingrédients et d’objets particuliers afin de pratiquer la magie et ainsi, sauver leur peau face aux créatures qui ne leur laissent pas de répit. J’ai trouvé l’idée très originale. Les dialogues sont funs et les dessins m’ont tout de suite plu. J’ai accroché au mélange creepy/romantisme qui émane du personnage principal et sa détermination. Ses pouvoirs de régénération en tant que revenant font de lui un être indestructible qui le rendent, à priori, incapable de perdre face à un adversaire. Cependant, la beauté ne réside pas dans les combats selon moi ou même dans la magie. Marry Grave est surtout une histoire de voyage ! L’intrigue est découpée afin que le lecteur puisse entrevoir le périple de Sawyer, mais également celui de Rosalie grâce à quelques flashbacks. On passe d’un deuil à l’autre en quelques pages sans trop de difficultés.

Le monde dans lequel l’action se déroule n’est pas vraiment défini, mais son auteur semble s’être inspiré de différents folklores pour le façonner. On note en effet la présence de nombreuses créatures issues d’univers différents : le Jabberwocky (tout droit sorti de l’œuvre éponyme de Lewis Caroll), les Orcs et les Gobelins (rendus populaires par J.R.R. Tolkien), le Slime (H.P. Lovecraft), etc. Par ailleurs, l’ambiance funeste tournée à l’absurde m’a beaucoup fait penser à l’arc Thriller Bark de One Piece où une armée de morts-vivants ridicules se dresse face aux pirates du célèbre manga.

La manière de lire un manga court comme celui-ci me semble différente de la lecture d’une anthologie en 80 tomes. Ici, l’univers est peu exploré, les arcs narratifs sont brefs et efficaces et l’ensemble des personnages rencontrés ne seront probablement que de passage. L’auteur ne s’embarrasse pas de détails superflus ou de personnages secondaires à n’en plus finir. Sawyer va d’un point A à un point B, il a une mission précise et semble déterminé à la réaliser peu importe quel en sera le prix. Et cela me suffit amplement. Je n’ai rien contre les mangas qui tiennent sur la durée et qui demandent une immersion totale, mais je dois avouer que les œuvres one-shot ou comportant une poignée de tomes comme Marry Grave peuvent être tout aussi passionnants !

Conclusion

Oui pour le tome 1, en attendant de lire les prochains et de suivre les aventures de Sawyer. Je le recommande !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s